Anévrisme de l'aorte abdominale sous rénale : intérêt de l'échodoppler

Artères

Présentation

Anévrisme : c'est quoi ?L’aorte abdominale est la portion de l’aorte partant des piliers du diaphragme jusqu'au carrefour iliaque.

L’anévrisme de l’aorte abdominale (AAA) est une dilatation permanente et localisée de l’aorte abdominale dans sa portion sous rénale. Il est défini par un diamètre supérieur ou égal à 30 mm, ou une augmentation de 50% par rapport à un diamètre normal de l'aorte abdominale (20 mm).

Il est généralement asymptomatique jusqu'au jour de sa rupture où il aboutit dans plus de 80% des cas, au décès. Il est donc soit découvert fortuitement soit devant un symptôme (douleur abdominale ou urgence vitale).

L’examen clinique est difficile. Le dépistage de l’AAA par échographie permet de diminuer son  taux de mortalité de 50%.

    Pourquoi un échodoppler ?

    Anévrisme : pourquoi ?La rupture d’AAA est une complication directement liée au diamètre avec un risque accru au delà de 50mm de diamètre. La rupture est de pronostic effroyable avec près de 80% de décès. 

    Ainsi, un échodoppler de l’aorte abdominale est un moyen de dépistage non invasif et simple qui permet ce diagnostic et peut orienter la prise en charge si besoin.

    Il permet de rechercher, d’évaluer et de suivre un anévrisme de l’aorte abdominale essentiellement au niveau sous rénal.

    Pour qui ?

    Anévrisme dépistageDes recommandations ont été rédigées par la société française  de médecine vasculaire concernant le dépistage d’un anévrisme de l’aorte abdominale :

    • il est RECOMMANDÉ :
      • chez tous les hommes entre 60 et 75 ans surtout si il y a une intoxication tabagique active ou sevrée.
      • chez tous les hommes et les femmes de plus de 50 ans et ayant un antécédent familial d’anévrisme.
    • il est CONSEILLÉ : 
      • chez les hommes de plus de 75 ans sans comorbidité lourde et ayant une espérance de vie sensiblement normale pour l’âge.
      • chez les femmes entre 60 et 75 ans, fumeuses surtout si elles sont hypertendues.
      • chez les femmes de plus de 75 ans, fumeuses, hypertendues et sans comorbidités lourdes et ayant une espérance de vie normale pour l’âge.